Voyager avec son animal de compagnie

Voila un thème d’actualité à l’approche des beaux jours et des vacances qui pointent le bout du nez, car les propriétaires d’animaux de compagnie se demandent souvent comment faire pour voyager avec eux et surtout quelles sont les règles en la matière.

Avant de partir, que ce soit en France ou à l’étranger rappelez-vous de vérifier que le carnet de vaccination de votre animal est à jour et que vous avez bien effectué les rappels du vaccin antirabique. Ensuite, en fonction du mode de transport que vous choisissez, il vous faut suivre quelques recommandations.

Pas de problème particulier si vous voyagez en voiture mais n’oubliez pas de vous arrêter toutes les deux heures pour faire boire votre animal (derrière une vitre au soleil la température monte vite!), et le laisser se dégourdir les pattes.

Si vous choisissez le train, vous devrez acheter un billet SNCF supplèmentaire et, en fonction de la taille et de son poids, le museler ou le placer dans un panier.

Enfin, si vous choisissez de vous envoler à l’étranger, le transport aérien demande davantage de soin dans la préparation de votre voyage. Lors de l’achat de votre billet, pensez à préciser à votre compagnie aérienne ou à votre agence de voyage que vous voyagerez avec votre animal, il vous sera alors demandé d’ en acheter un pour votre animal. Seuls les petits animaux sont admis en cabine et sont placés dans un panier sur vos genoux. Cependant, le poids maximum autorisé en cabine est variable en fonction de la compagnie, renseignez-vous donc bien auprès de cette dernière. Si votre animal dépasse le poids autorisé, il devra voyager dans une cage en soute, dans un endroit ventilé, pressurisé et chauffé.

La DGAC (Direction Générale de l’Aviation civile) rappelle que tous les animaux ne peuvent pas voyager par avion. Pas de problème pour les ‘‘carnivores domestiques’’, chien, chat et même furet, à condition qu’ils soient titulaires d’un passeport établi par votre vétérinaire, vaccinés et identifiés (porteurs d’un tatouage ou d’une puce implantée sous la peau). En ce qui concerne les petits oiseaux, la DGAC conseille de contacter directement la compagnie. Par ailleurs, les petits rongeurs (hamster, lapins, cobayes…), ne sont généralement pas admis à bord. Et enfin, n’oubliez pas que certaines compagnies limitent le nombre d’animaux admis à bord d’un vol et qu’il est donc recommandé de réserver son billet le plus tôt possible.

Mais si vous décidez de partir sans votre fidèle compagnon, inutile de rappeler qu’il existe des solutions pour ne pas l’abandonner seul le temps des vacances! Entre les structures spécialisées dans la garde des animaux, l’étudiant adepte du dog-sitting ou la personne retraitée qui sera ravie de s’en occuper, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas!

Et maintant bonnes vacances!

Leave a Reply